Vendredi 8 février, Guy Malbosc, historien, viendra parler de « la vie quotidienne des Finistériens durant la Grande Guerre », à 20h30 à la maison du temps libre de Crozon.

L’écrivain s’est intéressé à la vie quotidienne des civils et des Poilus de Carhaix pendant la guerre 1914-1918. « Ce qui s’est passé à Carhaix est un exemple de ce que vivaient tous les gens ». Un laborieux travail de quatre ans de recherches minutieuses ont abouti à son ouvrage intitulé « La Bretagne dans la Grande Guerre – Carhaix et ses poilus ». C’est notamment grâce aux journaux de l’époque qu’il a réussi à remonter le temps. Un temps où les hommes valides étaient mobilisés et, de ce fait, la vie sociale complètement déstabilisée.

« Même en étant éloignée du front, la vie quotidienne dans les villes et les campagnes du Finistère a été profondément marquée par la Grande Guerre. Coût de la vie, pénuries, manque de professionnels comme les boulangers, les instituteurs ont été des problèmes quotidiens à cette époque. Malgré les difficultés, on a aussi constaté un développement de solidarités, accueil de réfugiés, œuvres de guerre par exemple. Enfin, la recherche des disparus et le souvenir des morts ont aussi accompagnés les Finistériens pendant et après le conflit.»

Entrée gratuite, ouverte à tous.