Breizh bocage

Le Parc Naturel Régional d’Armorique met en œuvre sur la commune de Pont-de-Buis lès Quimerc’h un programme de création et de reconstitution du maillage bocager: le dispositif BREIZH BOCAGE.

 

schema_eau

Six exploitants agricoles et la commune de Pont-de-Buis lès Quimerc’h y participent avec la création de 4,7 km de talus plantés (dont 300 m en limite de périmètre rapproché de captage) et la restauration d’un peu plus de 500 m de linéaire bocager.

 

Basé sur le volontariat des exploitants agricoles mais également des propriétaires, ce dispositif vise avant tout à lutter contre l’érosion des sols et à améliorer la qualité de l’eau et des milieux aquatiques.

Le programme Breizh Bocage est porté par le Parc Naturel Régional d’Armorique depuis 2012.

Il se décline en trois volets :

  • Le 1er volet, réalisé sur 33 communes du bassin versant de l’Aulne du ressort du territoire du Parc, est un état des lieux qui a identifié la commune de Pont-de-Buis-lès-Quimerc’h comme un des territoires prioritaires pour la reconstitution de talus et de haies.
  • Le 2nd volet a proposé aux agriculteurs ou propriétaires volontaires de définir et de valider ensemble un projet de création et de restauration du maillage bocager.
  • Le 3ème consiste en la réalisation des travaux: talutage, puis boisement.

Ces travaux concernent le nord de la commune, autour des hameaux de Pen ar Menez, Kerhuel, Goastalan, Pen ar Yun, Traon Rivin, Le Breuil Bihan.

Le financement de ce programme provient notamment de fonds européens, du Conseil régional et du Conseil général. Le Parc Naturel Régional d’Armorique en finance également une partie.

 

Brise-vent

 

Implantés perpendiculairement à la pente, les talus et les haies jouent un rôle de rétention en limitant l’érosion des sols, en ralentissant le ruissellement des eaux de pluies et en favorisant l’infiltration de l’eau dans le sol. Les éléments bocagers participent par ailleurs à l’épuration de l’eau grâce à l’absorption des nitrates par les végétaux.

 

 

Vis-à-vis de l’agriculture, les talus et les haies apportent de nombreux avantages:

• La plus faible érosion des sols participe au maintien des capacités de production des parcelles culturales;

• L’augmentation des réserves en eau disponible du sol et l’effet brise-vent favorisent le rendement des cultures (15 à 20 % pour une culture fourragère ou céréalière);

• L’effet brise-vent apporte un gain de productivité des animaux (20 à 30% de lait ou de viande, moins de maladies pulmonaires chez les animaux);

• L’effet brise-vent diminue le piétinement de l’herbe par les bêtes lors de pluies et favorise ainsi le fourrage

Pour consulter le dossier du Parc Naturel Régional d’Armorique, cliquez ici!