Archives mensuelles : novembre 2014

Mois du documentaire

Quand la mémoire rencontre l’histoire….

C’est avec émotion que s’est terminé le générique des « Derniers de la Der des Der » samedi dernier. Le public est venu  nombreux  écouter les témoignages de ces poilus, âgés au moment du tournage du documentaire  de 100 à 107 ans.

A la suite de la projection, Erwan Le Gall, historien est revenu sur la nécessité de différencier mémoire et histoire. La mémoire est faillible et personnelle, sensible tandis que l’histoire est faite de preuves et de documents.

mois du documentaire

 

Le même silence a clos la projection des lycéens.

doc lycée

 

Mois du documentaire

Samedi 15 novembre 2014 à 17h30

Les derniers de la Der des Ders de Jean-Marc Surcin, 1999, 52 minutes

afficheIls ont entre 100 et 108 ans. Ils ont été soldats pendant la première guerre mondiale. Sept d’entre eux, Français, Anglais ou Allemands, se souviennent et nous racontent cette période qui a marqué leur jeunesse, leur vie.

Loin des films historiques ou des reconstitutions de bataille, le film laisse la parole à ces hommes, doubles survivants de la guerre et du temps.

Au travers de leur histoire, de leurs anecdotes, de leurs souvenirs et de leurs sentiments, on ressent mieux ce qu’a pu être le quotidien de ces hommes lors du premier conflit planétaire.

Et l’on comprend qu’ils sont nos contemporains, mémoire vivante d’une période que l’on a tendance à reléguer dans les livres d’Histoire.

1914-1918 : quatre années qui ont bouleversé la vie de ces hommes et marqué celle de tous ceux du vingtième siècle.

 

 

 

 

 

Le documentaire sera présenté et commenté par Erwan Le Gall, historien

Titulaire d’une maîtrise d’histoire (mention très bien) soutenue en 2000 et d’un master 2 recherche (mention très bien) soutenu en 2012, Erwan Le Gall travaille plus particulièrement sur la violence infligée, notamment lors des deux conflits mondiaux, ainsi que sur les problèmes liés à la mémoire collective. Actuellement, ses recherches portent essentiellement sur la Première Guerre mondiale et plus particulièrement sur le 47erégiment d’infanterie de Saint-Malo.

Après avoir travaillé dix années dans un établissement public sous tutelle du Ministère de la Défense en tant que chargé de mission sur les questions mémorielles, Erwan Le Gall a fondé en février 2012 le cabinet d’ingénierie mémorielle et culturelle En Envor, société éditrice d’En Envor, revue d’histoire contemporaine en Bretagne.

Persuadé de l’intérêt des approches régionales de la Première Guerre mondiale, il a codirigé le volume collectif Petites patries dans la Grande Guerre aux Presses universitaires de Rennes en compagnie de Michaël Bourlet et Yann Lagadec, paru en 2013 .

 

 

 

._banniere6 800x542